Le mot de Léo Rafolt, Dai Shihan

Leo-Rafolt-Dai-Shihan
Le nouveau projet Nanbudo Kaikan est un projet très attendu depuis longtemps de Nanbu Doshu Soke.
L'ambition et le souhait le plus grand de tout Sensei est d'avoir son propre Dojo, un lieu pour nourrir et maturer sa voie, Do, Michi.
Doshu a réussi à aider beaucoup de personnes, dans le monde entier, à créer leur Dojo. Il les a rarement ouvert lui même ni participé aux cérémonies d'ouverture.

En outre, dans la longue histoire du Nanbudo, et même avant cela, que ce soit à l'époque du Sankukai ou du Shukokai, il a toujours établi des Dojos comme centres pour son Art, dans les Universités, les écoles, en France, au Japon, etc.

L'ancien Nanbudo Kaikan était un endroit magnifique, pas seulement pour les pratiquants qui s'y réunissaient mais pour l'expérimentation de son Art par Doshu. Le nouveau Kaikan à Toulouse va certainement poursuivre cette tradition, comme laboratoire vivant du développement de la plus belle création du Doshu, le Nanbudo, une des créations les plus inspirantes et les plus novatrices dans le vaste monde du Budo japonais.

Avec enthousiasme et du fond du coeur, avec force, courage et conviction, c'est une chance merveilleuse d'une nouvelle floraison du Nanbudo de par le monde.

Léo Rafolt
Le mot de Mariano Carrasco, Dai Shihan
 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
dimanche 23 septembre 2018